Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'if européen (Taxus baccata) est un grand conifère de la famille des taxaceae , pouvant atteindre 25 mètres de haut, des régions tempérées septentrionales, à l'écorce brun-rouge, avec des feuilles persistantes en aiguilles plates, vert foncé et avec des fruits rouges charnus nommés arilles.

L'if est devenu rare à l'état naturel. Il a presque disparu des forêts et des prairies en raison des nombreux abattages (sauvages ou non) qu'il a subi au cours des siècles.

If d'Europe (Taxus baccata)

If d'Europe (Taxus baccata)

If d'Europe (Taxus baccata)

If d'Europe (Taxus baccata)

Que viennent donc faire les champignons là dedans ?

Un peu d'histoire

L'if a longtemps été un symbole de mort. Très toxique, il était utilisé selon certains historiens comme poison de flèches pendant la Préhistoire. Également arbre des cimetières, il assurait le lien entre les vivants et les morts pour les gallois.

Toutes les parties de la plante sont toxiques sauf la partie charnue rouge du fruit (l'arille), sans la graine au centre, également toxique.

La plante contient un poison mortel appelé TAXINE, responsable de troubles digestifs, cardiaques, respiratoires et neurologiques très graves pouvant aboutir à la mort. L'If est également responsable d'irritation de la peau lorsqu'il y a contact avec les feuilles.

Dans les années 60 est extrait de l'écorce de l'if du Pacifique (Taxus brevifolia, attention à ne pas le confondre avec notre if européen) un principe actif ralentissant la progression des tumeurs et appelé paclitaxel, mieux connu sous le nom de taxol®.

Cette molécule agit sur le fuseau mitotique des cellules et empêche ces dernières de se diviser. On comprend l'importance de cette molécule pour traiter un cancer qui est schématiquement une division anarchique de certaines cellules.

En France en 1980, un précurseur du paclitaxel, présent dans les feuilles cette fois de l'if européen, la «DAB III» est isolée. Par synthèse chimique à partir de ce dernier, un principe actif plus efficace que le paclitaxel est fabriquée, le docetaxel mieux connu sous le nom de taxotère®.

Longtemps funeste, cet arbre est désormais à l'origine d'un médicament anticancéreux, le plus utilisé dans le monde.

Un champignon médicinal ?

La recherche d'une source alternative au taxol® a amené les chercheurs à s’intéresser aux champignons endophytes peuplant l'écorce de l'if.

Nombre de plantes abritent une flore fongique constituée de champignons non pathogènes dits "endophytes". Les champignons endophytes sont des organismes mycéliens dont le cycle de vie s’effectue au sein des parties aériennes d’une plante hôte formant ainsi des associations non pathogènes et généralement intercellulaires.

Bien qu'ils soient invisibles et peu connus, leur fonction écologique est importante puisqu'ils participeraient activement à une meilleure adaptation des plantes à leur environnement. Ils sont d'ailleurs qualifiés de mutualiste, exerçant un pouvoir protecteur pour les plantes. Un mutualisme à bénéfice réciproque, le champignon produisant des molécules bénéfiques à la plante avec des propriétés antibiotiques contre les agents phytopathogènes, insecticides ou anti-appétantes contre les insectes, neurotoxiques contre les herbivores, ou encore hormonales pour stimuler la croissance de la plante.

Un champignon endophyte, Taxomyces andreanae, a été isolé de l’écorce de l'if du Pacifique (Taxus brevifolia). Et ce champignon, en milieu de culture, a produit du... taxol®, le principe actif mentionné plus haut.

Il convient de garder à l'esprit qu'on est ici dans un protocole in vitro. Les auteurs de l'étude concluent eux mêmes qu'il est prématuré dans l'état actuel des connaissances de considérer le champignon comme une "usine" à taxol®

Plantes médicinales ou champignons médicinaux ?

Près d'un tiers des espèces de graminées hébergent dans leurs tissus des champignons endophytes. Certains de ses champignons sont de véritables usines chimiques qui produisent plusieurs alcaloïdes. Certains alcaloïdes sont des principes actifs importants du monde médical comme la morphine par exemple.

L’étude de la flore fongique endophytique de cinq plantes médicinales soudanaises a permis d'isoler un total de 23 souches de champignons endophytes.

Une large gamme de molécules complexes produits par des endophytes a été découverte et est en cours d'exploration, souvent avec des vertus antibiotiques, et parfois antiparasitaires voire anticancéreuses dans quelques cas quand ils sont utilisés chez les animaux, dont les humains.
Un endophyte notable du point de vue de l'intérêt médicinal a été découvert par le Dr Gary Strobel. C'est Pestalotiopsis microspora, un champignon endophyte vivant à l'intérieur de l'if Taxus wallachiana de l'Himalaya. Et ce champignon produit le...taxol®.

La même conclusion et prudence s'imposent sur l'extrapolation de ces résultats.

Conclusion

On parle beaucoup des plantes médicinales mais par cet article je voulais d'une part présenter un aspect différent des plantes médicinales mais aussi rendre un hommage à ces êtres invisibles qui œuvrent en silence dans les plantes, les champignons endophytes. C'est un champ de recherche inédit et novateur qui s'ouvre pour la médecine. Et si certains principes actifs des plantes étaient produites par les champignons qu'ils hébergent ? Dans ce cas la phytothérapie deviendrait de la mycothérapie. La question est ouverte.

Lors de vos prochaines balades en forêt ou dans les champs et quand vous croiserez des champignons, pensez à leurs cousins microscopiques qui renferment peut être les médicaments de demain.

Plantes médicinales ou champignons médicinaux, qu'importe. Une fois de plus, la vie nous montre qu'elle est aussi coopération, mutualisme et ces valeurs sont également bonnes pour la santé.

Sources

Petite histoire des médicaments - De l'Antiquité à nos jours de Yves Landry

Biodiversité et évolution du monde fongique de Jean-Christophe Guéguen et David Garon

Études phytochimique, cytotoxique et antibactérienne de champignons endophytes issus de plantes médicinales du Soudan par Afra Khiralla

Gary Strobel, « Taxol from Pestalotiopsis microspora, an endophytic fungus of Taxus wallachiana », Microbiology, no 142,‎ 1996, p. 435–440

http://www.wikiphyto.org/wiki/If_d’Europe

http://www.larecherche.fr/savoirs/dossier/paradoxale-saga-du-taxol-01-07-2000-70871

http://www.museum-marseille.org/marseille_fiche_if.htm

http://cap.chru-lille.fr/~cap/CAPBD/BAIES/detail/ca5-02oct1.htm

http://www.larecherche.fr/savoirs/biologie/champignons-qui-dopent-plantes-01-11-2011-88122

http://www2.cnrs.fr/presse/communique/2829.htm

http://science.sciencemag.org/content/260/5105/214

http://www.revmedvet.com/2013/RMV164_583_606.pdf

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :