Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'art de transformer les plantes sauvages en beurre

Les plantes sauvages plaisent, sont à la mode, attirent les convoitises et dans ce domaine comme dans d'autres, on peut rencontrer de tout mais aussi des dérives.

Les éléments qui vont suivre ne sont évidemment pas à généraliser. Il convient néanmoins de garder toujours son esprit critique.

Les sorties thématiques : exemple des stages de François Couplan

Tout les passionnés de plantes sauvages connaissent l'ethnobotaniste François Couplan.

L'objectif des lignes suivantes n'est pas de critiquer M. Couplan qui est et reste une sommité dans le domaine de l'ethnobotanique. Juste présenter des éléments, chacun après en fera ce qu'il voudra.

François Couplan (né en 1950 à Paris) est un ethnobotaniste et écrivain français, spécialiste des utilisations traditionnelles des plantes sauvages comestibles, qu'il a étudiées sur les cinq continents. Il est pionnier dans leur vulgarisation en Europe.

François Couplan est l'auteur de nombreux ouvrages sur les plantes comestibles, la nature et la santé, chez plusieurs éditeurs, ainsi que de plusieurs centaines d'articles sur ces sujets parus dans divers magazines. Certains de ses livres sont des références, telle l'Encyclopédie des plantes sauvages comestibles de l'Europe, en trois volumes, et The Encyclopedia of Edible Plants of North America, qui font le tour de la question sur ces deux continents.

Il organise des stages de découvertes des plantes sauvages ainsi que des stages de survie en pleine nature.

L'art de transformer les plantes sauvages en beurre

Des témoignages sur ses stages

Avertissement préalable : il est évident que des témoignages ne sont pas des éléments de preuves objectifs. Un témoignage peut être de la méchanceté gratuite, de la jalousie, de la délation infondée. Je ne sais pas si c'est ici le cas mais ils existent, n'engagent que ceux qui les font. Chacun en pensera ce qu'il veut et ils peuvent être retrouvés dans les sources en fin d'article. Je les ai retranscrits en l'état. L'objectif n'est pas de stigmatiser une personne mais de rendre attentif que ces dérives sont susceptibles d'exister dans n'importe quelle sortie.

Témoignage d'Alice :

" j’ai été très déçue par M. Couplan qui n’est pas bien sympathique. J’ai déboursé 50 € en septembre 2104 pour 1 de ses promenades botaniques au bois de Vincennes. Moi qui me faisait une joie de le rencontrer et de pouvoir lui poser quelques questions j’ai vite déchanté…

On sent l’homme limite caractériel et quelque peu imbu de lui même.

Aimant s’écouter parler, disgressant sans arrêt (nous n’avions que 3 heures), répondant aux questions quand il en a envie (ou à côté), infantilisant envers un groupe d’adultes avec qui il se comporte comme un maître d’école qui rabrouerait ses élèves.

Je lui pose une question, il me répond sèchement « ne me coupe pas la parole ». Sauf qu’il venait de finir sa phrase et que la question était en rapport avec ce qu’il venait de dire.

En résulte le sentiment d’un monsieur mal aimable, limite gourou dans ses discours et ses « jeux » d’apprentissage, au final très empressé de vendre ses loupes de diamantaire au prix fort de 16 € quand on peut les trouver pour 3 fois moins sur internet…

La balade s’est résumée à rester à 10 mètre de la route, on a du voir 4, 5 plantes à tout casser entre deux discours politico-agro-naturo-etc (on était pas là pour ça) et je suis repartie mécontente et frustrée.

Un conseil, restez-en à ses livres phares de botanique et trouvez d’autres personnes pour l’enseignement direct…"

Témoignage de pimprenelle

"Je viens d’effectuer un stage de « survie douce » avec François Couplan et je suis profondément choquée par le contenu du stage et surtout le caractère méprisant de Couplan.
Son principal objectif est sûrement de nous faire expérimenter un quasi jeune sans même nous avoir averti. 50g de farine/ jour/pers = 3 bouillies et 2 soupes en 5 jours. Les stagiaires doivent se débrouiller pour cueillir les plantes. Il n’est jamais venu cueillir avec nous, ne vérifie pas les plantes cueillies, ne participe ni à la préparation des repas ni à la vaisselle.
Autre exemple : le dernier soir, nous avons constaté qu’il prenait des pierres chaudes (près du feu) comme bouillotte. Or il n’avait donné aucun conseil particulier à ceux qui ne dormaient pas de la nuit à cause du froid.
Bref absence quasi totale de contenu, infantilisation des participants, le tout pour 575€ pour 5 jours.
Je confirme que son attitude correspond bien à de la manipulation de groupe, plus ou moins bien réussie, certes.
Comme votre article l’indique, Couplan est en colère contre les humains. Il n’a pas forcément tord là-dessus mais en prenant ses stagiaires pour des imbéciles, je ne pense pas qu’il fasse vraiment avancer les choses.
A votre dispo pour plus de détails si besoin"

Témoignage de BLD

"L'Arnaque: Juillet 2011 J'ai effectué un stage en Valais et je confirme. Bien que le prix des stages soit élevé, on se retrouve 14 heures par jour non stop à disposition de ce monsieur et les stagiaires sont en charge de toute l' intendance du bâtiment qu'il loue pour la semaine (vaisselle pour 20 personnes, balayage, nettoyage des toilettes, nettoyage final), Quant aux menus gastronomiques, ca vole bien bas et ca sent la répétition. Le stock des ingrédients est réduit au minimum, on doit économiser le beurre, on mélange le lait frais à de la tisane, on ne garnit pas trop la pizza, etc.. bref tout à l'économie. Imbu de sa personne et aimant l'argent, roulant en gigantesque 4X4 alors qu'il ne supporte pas que des hélicos survolent parfois la montagne. Plein de contradictions ce monsieur et je suis très déçue. J' ai quitté le stage au bout ¨de 4 jours, je n'en pouvais plus, j'étais épuisée et écœurée... Petit point "positif", car il faut bien en trouver un: j'ai appris à connaitre pas mal de plantes, mais pour le prix et le coup de pouce qu'on a donné à son compte en banque, ce n'est pas un LUXE. Avis aux amateurs"

Témoignage de John

"J'ai deja fait un stage avec lui l'été dernier, et franchement j'ai été déçu...

Alors je ne dis pas qu'il n'y a pas eu une période où ça devait être super ! mais c'était il y a une dizaine d'année.
Là on a vite déchanter, le nombre de mensonges sur la brochure ! Bref je vais commencer par le début :

-dès le début on nous dit que ça ne sert à rien de connaitre le prénom des autres car on va de toutes manières se "renommer" ? bizarre non ? On nous impose un soit-disant "jeu", et si on appelle "jean pierre" par son prénom, on se fait reprendre par France Breil car son surnom c'est bouleau et donc on ne peut pas l’appeler jean pierre... un peu spécial comme trip on va dire que c'est marrant 2secondes, mais pendant 5jours, ça tape sur les nerfs... Bref c'est loin d'être le pire continuons

-Ensuite en faite le stage de survie dans la nature est un stage de jeûne (enfin vous allez vraiment mais alors vraiment très peu manger) je m'attendais à pas bcp manger (j'ai l'habitude de manger des plantes sauvages, j'en mange quasiment tout les jours) mais là, prenez votre matos histoire de faire votre popote à coté par ce qu'il n'y a pas moyen tisane le matin, jeûne à midi, soupe avec de la farine cramé au fond le soir... Ensuite vers le milieu du stage, on a fait des fameux chapatis, c'était infecte et tout cramé (plein de molécules de maillards cancérigènes) si on avait envie de quelques conseils nutritionnels c'est raté '...

-Ensuite pour les plantes, on nous demande d'amener un Herbier... j'ai eu de quoi remplir que 2 pages... il nous a décrit uniquement une quinzaine de plantes, dont seulement la moitié se mange... franchement je partais à ce stage ravie, j'avais lu plusieurs bouquins de lui, mais bon là c'est vraiment de l'arnaque...

-Et puis on nous force à faire des marches silencieuses... alors qu'on rencontre des personnes super intéressantes ! (peut etre histoire qu'on se rebelle pas trop, car bcp de gens du groupes étaient désappointés) après à la fin du stage bcp on néantisez car payer aussi cher pour se faire arnaquer de la sorte ça fou vraiment les boules...

-Sur la brochure, on nous qu'on choisira les plats de manières démocratiques, qu'on choisira un peu le déroulement de la randonné, où installer le bivouac, c'est des conneries !!! tout est préparé à l'avance, et ils emmènent tout les groupes au même endroit !!! les feux sont deja monté, les stock de bois aussi... ah oui concernant le feu ' avant de partir en rando, donc juste après le fameux dernier repas "civilisé" qu'ils nous proposent (le seul truc bon quasiment et pas trop cramé ') ils nous demandent si on est d'accord pour faire des feux tout au long des 5jours car ils n'ont pas d'autorisations, et que si on se fait prendre, on aura un amende... Payer 570€ et risquer de prendre une amende ? mais de qui se moque t-on... ?

-Les gamelles dans lesquels, on fait la cuisine sont ruinées !!! en aluminium toute cabossées !!! ce sont les meme que sur les photos qui datent de 20ans !!! on avait un peu de farine, et on est meme revenu avec un surplus, alors que tout le groupe avait vraiment faim, plusieurs personnes ont fait des malaises... enfin bref c'est vraiment inconscient, les personnes ne sont pas prévenues, qu'elles vont être au bord du jeûnes...

-Ensuite, quand on discute avec quelqu'un durant une randonnée, ensuite au cercle suivant (le rassemblant) on nous dit d’arrêter de bavarder ? ' il faut qu'on m'explique là ? bavarder ? on est à l'école ? ils nous infantilisent vraiment, c'est déplorable...

-La cerise sur le gâteau, c'est la derniere aprem, la fameuse aprés midi où on se retrouve seul dans la nature... on doit pas aller trop loin du bivouac, on doit partir quand il joue de la flute et revenir quand il joue de la flute, sinon on doit rester tout seul et de préférence pas bouger, si on est amener à rencontrer quelqu'un d'autres du groupe, on ne doit surtout pas parler... attendez il se fait payer plus de 500€ l'aprem, alors que se retrouver seul dans la foret, on peut le faire gratuitement n'importe quand... Et le pire c'est que je suis revenu avant la fameuse mélodie à la flute... et lui était rester au bivouac et faisait la sieste... bref vraiment sympa son boulot, prendre les gens pour des cons, et les manipulez pour qu'ils ne s'en rende pas vraiment compte...

Couplan est pas mal médiatisez, mais il y a plein d'autres personnes très compétentes qui peuvent vous initiez aux plantes sauvages, et pour des tarifs bcp plus raisonnable ! Absolument tout ce qu'il a montrer est écrit dans ses livres, je n'ai rien appris... La seule chose enrichissant, c'était les autres membres du groupes, des personnes adorables qui on changer la donne. J'aurais limite préféré l'absence de Couplan et Breil dans ces conditions...

Si vous voulez des pistes, écrivez moi par MP, mais j'ai tester François Couplan et je n'ai pas approuvé, cet homme surf sur sa notoriété, mais il n'aime pas les gens, au contraire les seuls sourires (autre que des moqueries) c'était quand il incitait les femmes à se mettre nues pour prendre des bains de boues... autour du feu, il cri sur ceux qui parle, car il voudrait que les 20personnes l'écoute sans rien dire... enfin bref ce petit bonhomme a un égo surdimensionné et un gros complexe d'attention... à évité, surtout qu'il nous ruine !!! Il y a d'autres alternatives pour s'initier aux plantes sauvages ! J'ai deja lu d'autres critiques négatives à son sujet, hélas je ne les avait pas vu avant d'y aller... je vous préviens, si vous avez d'autres questions n'hésitez pas, mais le stage de survie dans la nature c'est vraiment de l'arnaque... il parait que le stage de cuisine sauvage est vaguement mieux, mais bon c'est un charlatant, allez donner un peu d'argent aux autres moins connu, mais tout autant compétant et plus humain surtout !"

je le répète, un témoignage peut être de la méchanceté gratuite, de la délation infondée. Je ne sais pas si c'est ici le cas mais ils existent, n'engagent que ceux qui les font. Mais ceci doit inviter à la vigilance sur les dérives qui peuvent exister, dérives à séparer des compétences de l'organisateur évidemment.

Les naturopathes.

La naturothérapie s'autoproclame "médecine qui cherche les causes de la maladie et qui dans la compréhension naturelle des signes et des phénomènes cliniques, biologiques et physiques, propose des traitements qui iront dans le sens du renforcement des défenses de l'organisme". Rien de bien nouveau en somme, reste la démarche diagnostique et thérapeutique qui peut paraître inquiétante surtout lorsqu'on lit la charte des naturothérapeutes :

"Un naturothérapeute est un médecin qui s'éloigne de la médecine hospitalière, inhumaine et parfois dangereuse; c'est un éducateur en santé, un hygiéniste, un médecin de l'environnement et du mode de vie(...) il essaie de rétablir les énergies de vie souvent inexistantes car masquées par des causes pathologiques. C'est un esthéticien : les gens en bonne santé sont beaux."(L'Impatient, n°26,1976).

Chez les naturothérapeutes le phénotype est le miroir des maladies présentes ou à venir. D'ailleurs Marchesseaux, un des fondateurs d'une école de naturopathie, ne voulait-il pas proposer de sélectionner, suivant un canon morphophysiologique et des épreuves athlétiques, les meilleurs géniteurs seuls autorisés à avoir des enfants ?

Pour plus d'information, vous pouvez consulter le lien http://www.charlatans.info/naturo.shtml

En France, on ne sait pas vraiment à quoi servent les naturopathes. Ils n'ont aucune obligation légale de formation et beaucoup utilisent des concepts pseudo scientifiques comme détox, alimentation alcaline etc. N'importe qui peut devenir naturopathe. J'ai encore pu voir récemment dans une émission sur France 5 un naturopathe proposer un stage d'une semaine en immersion dans la nature avec jeûne pour la très modique somme de...1400 euros (émission sur les "régimes sans" diffusé sur France 5 le 05/04/16)

En tout cas le domaine des plantes sauvages en intéresse beaucoup. Qu'importe si certains ressuscitent la profession disparue d'herboriste, s'autoproclament conseiller en phytothérapie ou tout autre pseudo titre reconnu par aucun diplôme officiel, du moment que ça fait vendre.

L'art de transformer les plantes sauvages en beurre

Les "c'est naturel donc c'est bon"

La popularité actuelle de la médecine dite "alternative" (il faudrait d'abord pouvoir définir ce que cela signifie !) en général, et les remèdes à base de plantes en particulier, repose sur plusieurs mythes communément acceptés dont le principal, le chef de file, est l'idée selon laquelle tout ce qui est "naturel" est bon. Ces mythes, pourtant, ne tiennent pas face à un examen critique minutieux. Ils fleurissent parce qu'ils touchent à une corde sensible de la psychologie humaine.

Une autre revendication de la plupart des remèdes alternatifs est qu'ils reposent sur une connaissance voire une "sagesse" antique. La popularité de l'idée selon laquelle un âge d'or aurait eu une sagesse autrement plus importante qu'à notre époque, est révélateur d'un certain mécontentement et d'un ras le bol. Ceci est sans doute une autre manifestation du manque de foi dans les technologies modernes à résoudre les problèmes du monde. Il y a environ 100 ans de cela, la révolution industrielle promettait une nouvelle utopie moderne. L'optimisme cependant était prématuré, et aujourd'hui, nous avons une idée un peu plus réaliste de ce que la technologie peut ou ne peut pas faire et quel en est son coût.

Et de nos jours, les partisans de ces pratiques alternatives voudraient nous faire croire que ces "thérapies" ont survécu, et ont été utilisées depuis et pendant des milliers d'années, est une preuve de leur efficacité. Comment auraient-elles pu survivre, demandent-ils, si cela ne marchait pas ? Mais l'histoire nous montre que cette affirmation est totalement fausse. La théorie humorale de la maladie, par exemple, domina la médecine occidentale pendant 3000 ans jusqu'à l'avènement de la médecine scientifique. Les médecins occidentaux diagnostiquaient des déséquilibres dans les quatre humeurs : le sang, la morve, la bile verte et la bile noire. Ceux-ci traitaient ces déséquilibres avec des potions émétiques, des laxatifs ou la saignée. Les échecs répétés et fréquents de leurs traitements n'en réduisait pas leur foi en cette pratique

Conclusion

Les plantes sauvages intéressent beaucoup de monde, que ce soit pour se faire de l'argent facilement, surfer sur la mode du c'est naturel, donc c'est bon, se prendre pour des pseudo médecins sans aucunes qualifications, etc. Les personnes ne manquent pas dans ce domaine et les réseaux sociaux leur offrent une tribune d'expression.

L'art de transformer les plantes sauvages en beurre

Argumenter rationnellement avec ce genre d'individu est pure perte de temps. Dans 90 % des cas on vous servira les moisissures cognitives classiques de lobby ci, lobby ça, chasse aux sorcières etc, des moisissures sans intérêt que j'ai déjà développées dans d'autres articles.

Évidement, tout travail et toute connaissance méritent à juste titre rétribution mais il y a des limites raisonnables à ne pas utiliser la nature comme objet de marchandage.

Si vous constatez une dérive sectaire, n'hésitez pas à la signaler à la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires à cette adresse : http://www.derives-sectes.gouv.fr/quelles-instances-saisir/informer-la-miviludes-d-une-derive-sectaire

N'hésitez pas à vous rapprocher de votre office de tourisme local pour voir d'une part s'il y a des sorties botaniques prévues et d'autre part pour voir s'il existe une association naturaliste. Souvent, les botanistes de ces associations sont des gens passionnés qui proposent les sorties gratuitement ou pour une contribution symbolique servant à financer des projets naturalistes. Le reste, c'est de la curiosité, de la lecture, de l'apprentissage, de l'esprit critique et surtout du respect de la nature qui n'appartient à personne.

Sources :

Pour les témoignages :

https://sansadjectif.wordpress.com/2013/06/16/homo-vegetalis/

http://absurbe.revolublog.com/echange-de-mail-entre-soja-et-moi-meme-avec-francois-couplan-a1644103

http://gazette-des-jardins.les-forums.com/topic/2118/stage-avec-francois-couplan-qui-a-deja-fait/

Divers :

https://fr.wikipedia.org/wiki/François_Couplan

http://www.couplan.com/fr/presentation/francois-couplan.php

Partager cet article

Repost 0