Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce matin je me suis réveillé avec une idée en tête : et s’il était possible de rester toujours jeune voire devenir immortel ? Oui, ça m’apprendra à regarder la veille le film Highlander à la télévision.

Et pourquoi pas regarder du côté de l’alimentation ? J’ai vu sur bon nombre de sites la phrase « que ton alimentation soit ton seul médicament » associée à Hippocrate.

Ma première question de néophyte est que si Hippocrate a raison, il a peut être trouvé le secret de la jeunesse éternelle. Malheureusement il n’est plus là pour en parler à moins que Duncan MacLeod, c’est lui, et qu’il a finalement raison.

Hippocrate vivait au temps de la théorie des humeurs où un aliment chaud pouvait soigner un corps froid, quelque chose dans ce genre. Cette théorie a été supplantée par la science nutritionnelle qui parle de nutriments, vitamines, etc.

Très bien, autant s’inspirer de ce que nous apprend la science. Sauf que je n’ai pas compris pourquoi des sites avec un nom très savant en nutrition, qui parlent de nutriments, répètent encore cette phrase alors ?

Passons, comme dans X Files, la vérité est peut être ailleurs. Regardons sur Internet.

Quel bonheur, je trouve des aliments pour tout guérir, qui soignent tout, mince alors, pourquoi les gens tombent encore malades ?

Hou là, ça devient compliqué avec ces noms barbares de molécules que je n’arrive même pas à placer sur ma grille de scrabble. Je découvre que je peux acheter pleins de pilules, gélules, ampoules, ils appellent cela complément alimentaire. Le comble, moi qui voulait justement rester jeune et de ne pas avoir besoin d’avaler des pilules.

Bon, on va essayer de trouver autre chose, car mine de rien, c’est pas donné ces produits.

Tiens, on parle de régimes qui guérissent ci, qui guérissent ça.

Le régime sans sucre. Paraît même que ça guérit le cancer. Quel sucre ? Glucose, fructose, lactose, amidon etc. ? Bon bref poursuivons. Je me rappelle vaguement avoir appris à l’école que le cerveau a besoin de 120 g de glucose par jour pour fonctionner. Mince. Si j’arrête le sucre mon cerveau ne va plus fonctionner. Remarque, je ne me tracasserais plus alors l’esprit pour savoir comment rester jeune. Là je viens de lire qu’une demi-mangue contient 15 g de fructose. Et comment ça, dans les autres fruits il y a aussi du fructose ? Pffff, ils disent à la télé qu’il faut manger des fruits et que ça prévient le cancer. Un tour dans le frigo pour regarder les étiquettes et il n’y a que l’huile qui ne contient pas de sucre. Bon, rien compris, je passe à autre chose.

Le régime paléolithique. Mangeons comme nos ancêtres au paléolithique. Super, même une recette de cuisine paléo avec des bananes. Je vais même parfaire ma culture préhistorique car je ne savais pas que nos ancêtres préhistoriques mangeaient des bananes. Heu stop. Le paléolithique s’étale de –3 millions d’années à – 30 000 ans environ et plusieurs ancêtres de notre espèce se sont succédés. Homo erectus, Homo ergaster, etc. C’est le régime alimentaire à qui que je dois adopter ? Certains cuisaient les aliments d’autres non, je fais comment ? Bref je ne suis pas plus avancé.

Le régime végétalien. Hou là, ça discute beaucoup de carences, il y a des histoires d’acides aminés essentiels, il faut associer féculents et légumineuses etc. Tiens, les végétaliens doivent prendre aussi un cachet ou ampoule de vitamine B12 et encore, certains ne sont pas d’accord avec ça ? Non non, les cachets c’est pas trop ma tasse de thé. Bref, je passe.

Il y en a même qui ne mangent plus rien et qui arrivent à vivre ? Bon sang, je me suis bien cassé les neurones pour apprendre les lois de la thermodynamique alors qu’il serait possible de vivre sans apport d’énergie ? Ouf non, l’énergie viendrait de l’air et de la lumière. Tiens ça me rappelle E=mc2 d’Einstein. Bon ben à choisir, je préfère l’énergie d’une bonne entrecôte que celle de l’air. Si en plus l’air est pollué, il faudra en parallèle que je me détoxifie.

Mais oui, je suis bête. Si je ne peux vivre éternellement jeune avec ce que j’avale, purifions mon corps de toutes les toxines qui l’empoisonne et je serais propre comme un sou neuf. Il sonne bien ce concept. Jus de légumes, jus pour tout les goûts. Ils y en a qui nettoient même le foi. Mince alors, comment mon corps a fait, et celui de mes ancêtres, pour éliminer tout ces indésirables avant l’arrivée des jus détox ? J’essaie de voir comment ça marche mais je ne trouve rien. Pas mal de naturopathes qui utilisent ce terme. Le terme « pathe », la maladie, ça ne m’inspire pas trop. Il y en a un autre là qui propose de ne se nourrir que de jus. Peut être pratique, on économise le dentiste.

Après avoir recherché pendant deux heures, je ne suis pas plus avancé. Je crois que je vais aller manger chez ma grand-mère de 98 ans, en pleine forme et lui poser la question.

Elle risque bien de me répondre : « arrête de te masturber les intestins et au lieu de lire les théories de M. Jeguéristoutmêmetabourse qui recommande la détoxication intracellulaire paléoquantique, cuisine des bons aliments frais et prends plaisir à manger »

Et mince elle n’a pas tort, apprécier un bon plat, le partager, c’est de la joie et ça c’est aussi bon pour la santé.

Finalement, je vais continuer à cuisiner, manger équilibré et diversifié. Deux heures de contorsion des villosités intestinales et de péristaltisme des neurones pour aboutir à cette évidence. Dans ces méandres nutritionnels, j’ai même failli y perdre la tête. C’est vrai, Duncan lui même n’est pas éternel s’il se met à perdre la tête.

Bon appétit et bonne année 2016.

Partager cet article

Repost 0