Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2070 - Le réveil des avegans

En 2070, le monde avait bien changé par rapport au début du siècle.

A l’aube du XXI siècle, le mouvement vegan avait augmenté en puissance et leur idéologie avait fini par s’imposer. Les animaux étaient libres, l’homme avait enfin cessé de les exploiter.

Décrire ce début d’année 2070 serait long. Mais pour résumer, la libération des animaux des zoos avait entraîné la disparition de certaines espèces qui ne survivaient à cette époque qu’en captivité. Certaines régions du globe nécessitaient le transport en véhicule blindé pour ne pas être attaqué par les animaux sauvages.

Les amateurs de viande n’avaient pas disparu. Pour éviter une guerre civile, une dérogation avait été autorisé par l’OMV (organisation mondiale vegan) pour la fabrication de viande synthétique élaborée à partir des cellules souches des animaux de boucherie d’autrefois.

Cette viande était conforme à la loi véganique puisqu’elle n’était pas issu de l’exploitation et la souffrance animale. Les amateurs de cette viande s’étaient réunis en ghetto pour ne pas subir l’ire de la police végane qui ne voyait pas cette pratique culinaire d’un bon œil. Bon nombre de vegans avaient davantage de sympathie pour des poireaux ou des animaux que les êtres humains. Les historiens autrefois pointaient déjà cette absence d’humanisme dans les commentaires de certains vegans qu’ils avaient relevés dans un outil passé qui s’appelait facebook.

Les beaux pâturages d’autrefois ont été remplaçés par des champs de céréales et des cultures maraîchères. Afin de nourrir toute la population, l’usage des produits phytopharmaceutiques s’est généralisé.

La profession d’apiculteur avait disparu et avec elle les abeilles domestiques. Les pollinisations des plantes étaient désormais du ressort des pollinisateurs sauvages, ce qui entraîna une chute brutale des rendements agricoles. Afin de pallier à cet inconvénient, l’ingénierie agroalimentaire avait élaboré la pilule dzeta, contenant aussi bien la vitamine B12 que tout les oxydants et vitamines autrefois apportés par les fruits et légumes.

C’est dans ce contexte qu’émergea le mouvement avegan. Leur mode de vie découlait d’une conception morale et philosophique des relations entre espèces, l’anti spécisme. De nombreux travaux de biologistes avaient montré que les plantes étaient capables d’intelligence, savaient communiquer entre elles, se défendre contre l’agression de prédateurs et aussi d’en informer les autres plantes.

Il y a déjà quelques années, Léonardo de Cappucini disait: J'ai rejeté les végétaux depuis très tôt dans mon enfance, et le temps viendra ou les hommes, comme moi, regarderont le meurtre des végétaux comme il regardent maintenant le meurtre de leurs semblables. »

Les avegans s’opposaient à l’exploitation des plantes pour le plaisir des êtres humains. Ils ne portaient par exemple aucun habit fait à partir de fibres végétales, préférant se vêtir d’habits élaborés à partir de cadavres d’animaux sauvages. L’explosion récente des fibres plastiques élaborés à partir de l’industrie pétrochimique était considéré comme un espoir pour réconcilier les deux communautés sur ce sujet.

Refusant de consommer des produits végétaux, ils se nourrissaient de viandes synthétiques qu’ils complémentaient avec la pilule dzeta.

Les avegans dénoncaient également les catastrophes écologiques liées à l’exploitation des végétaux, par exemple l’usage des produits phytopharmaceutiques, la destruction de la biosphère du sol pour mettre en place des champs cultivés.

Ils disaient que boire du lait végétal n’est pas éthique. Par exemple pour le lait d’amande, les amandes sont faites pour que l’amandier puisse se reproduire, pas pour assouvir le plaisir de l’homme. L'homme est la seule espèce au monde à boire du lait d'amande. Viendrait un moment, comme dans la lutte contre l’esclavagisme, où les plantes seraient également libérées du joug de l’être humain.

Toute une gamme de produits alimentaires existaient pour eux, entre la simili courgette faite à partir de champignon jusqu’à la simili laitue faite en polymère dont la formule était tenue secrète.

Ils refusaient également l’insémination de force des fleurs (la disparition des abeilles domestiques avait entraîné dans certaines régions du globe une pollinisation manuelle) et la destruction des fleurs qui n’avaient pas donné de fruits.

Même si les plantes ne souffraient pas, les avegans voulaient un anti spécisme global, cohérent, par respect pour tout les êtres intelligents.

Les techniques des avegans étaient bien rodées : montrer des images de légumes qu’on râpent, qu’on hachent, pour susciter le dégoût chez le consommateur. Ils essayaient de convaincre l’opinion en avançant de pseudo arguments scientifiques tels que l’homme n’est pas biologiquement fait pour manger des végétaux ou que manger ces derniers est nocif pour la santé. Ils s’appuyaient sur d’anciens scandales alimentaires pour faire passer cette idée.

Pour preuve, bon nombre de fibres ne sont pas digérées par notre système digestif et on peut se passer de végétaux désormais avec la pilule dzeta. L’homme doit évoluer et ne plus rester dans l'erreur du passé qui consistait à se nourrir d'autres êtres vivants.

Ces champs de céréales standardisés et de légumes alignés peuvent être assimilés à un univers concentrationnaire comme le disait par exemple Happy Végésky dans ses conférences.

L’association LC 1990 (du nom d’un article de loi visant à assurer la protection de la vie végétale) militait ardemment en s’infiltrant chez les producteurs maraîchers pour dénoncer les conditions de culture des végétaux.

3050 – que la pilule soit avec toi

Des années ont passées. Face à l’opposition des deux communautés, les industriels de l’agro alimentaire ont trouvés la solution : la pilule super dzeta. Cette dernière contient tout les nutriments essentiels pour l’homme, élaborés entièrement à partir de chimie synthétique, sans exploitation animale ni végétale. Le prix prohibitif de ce produit a entraîné une famine qui a décimée 15 % de la population humaine. Le CSASGSF (conseil supérieur de l’alimentation synthétique garanti sans souffrance) a forcé les industriels à baisser les prix pour que toute la population puisse en profiter. Un doute subsiste néanmoins encore sur la composition précise de la pilule super dzeta mais l’entreprise « soleil vert » qui la commercialise garantie son innocuité.

2015- le mangeur doit se réveiller

Un bruit aigu taraude mes oreilles. J’ouvre les yeux. C’était un rêve, plutôt un cauchemar. Je me remets doucement de ce voyage onirique et m’assoit sur le lit.

Il est temps de me lever et d’aller savourer un bon petit déjeuner de produits du terroir que je vais partager avec les gens que j’aime. Ce partage, cette convivialité, du plaisir, de la bonne humeur, voilà une nourriture pour laquelle il faut se battre.

Partager cet article

Repost 0